Mobilité bancaire : pas encore d'effet loi Macron

Comment changer de banque sans frais

Depuis plusieurs semaines la loi Macron relatif à la croissance, l’activité et l’égalité des chances est entrée en vigueur. Cette loi va permettre une mobilité bancaire plus facile et une gratuité du processus de transfert par le biais d’un service automatisé. Cette loi impose aux banques de transmettre toutes les données relatives aux comptes bancaires des anciens clients vers leur nouvelle adresse de domiciliation bancaire. Toutefois malgré l’entrée en vigueur de cette loi depuis plus d’un mois, on ne remarque pas encore d’effet loi Macron. Mais c’est peut-être trop tôt…

Pourtant les banques ne manquent pas d’arguments

Si les consommateurs attendaient tant l’entrée en vigueur de la loi Macron, on peut se poser plusieurs questions concernant une certaine timidité de la mobilité bancaire en France. En effet, il n’y a pas encore de rush au niveau des demandes. C’est vrai que nous sommes au tout début, mais les banques ne manquent pas d’arguments pour attirer les clients et grignoter une part de marché. C’est surtout les banques en ligne qui déploient des stratégies pour attirer plus de clients en profitant de cette loi. Toutefois les consommateurs profitent timidement de cette disposition, et on constate que les chiffres annoncés ne sont pas du tout importants. Pourtant en plus des efforts faits par les banques, il y a d’importantes campagnes de communication aussi bien dans les réseaux sociaux que dans les médias classique comme la télévision.

Qu’est-ce qui retient les consommateurs ?

Pour le moment on ne peut pas dire grand-chose mais un constat est là, c’est qu’il n’y a pas de mouvements de masse pour le changement de banque par les consommateurs. C’est vrai qu’avant même que cette loi ne soit entrée en vigueur, certaines banques avaient déjà commencé à faire la portabilité de compte bancaire. D’après plusieurs études les Français ne sont pas habitués à une mobilité bancaire comme cela se fait plus facilement dans le reste de l’Europe. Ces études révèlent même que les consommateurs français peuvent rester une vingtaine d’années dans une même banque pour la majorité d’entre eux. Ils sont cependant très sensibles aux banques en ligne, et aux services innovants et efficaces. Donc les banques en ligne ont des avantages pour attirer plus de clients en profitant de la loi Macron. Mais on remarque que le fait que les emprunts et les produits d’épargne ne soient pas concernés par cette loi, constitue une entrave à cette mobilité bancaire.

fr ch be lu